Projet : Homemade NAS part 1

20/02/2015

News, Projets

freenas-logo-full2

Le projet est simple :

Je disposais d’un boitier LIAN-LI EX-50 qui supporte les RAID 0 / 1 / 3 / 5 / 10 / JBOD / CLONE avec une capacité de 5 disques durs en SATA II.
Par contre, pas d’interface réseau. Il fallait se tourner sur un port e-SATA (certes très bon) accompagné d’une carte en PCI Express permettant le branchement sur PC.
Au passage, l’appareil gère quand même les branchements à chaud.

Mon souhait était donc de garder au minimum la capacité en terme de baies disques et d’avoir une connexion réseau, pouvoir garder l’appareil alimenté 24h/24 (le réseau me permet de le mettre facilement dans une autre pièce) sans qu’il me gène la nuit, et disposer d’une interface avec une certaine liberté de configuration.

Intéressé en premier lieu par un NAS Synology, j’ai vite déchanté en voyant le tarif :
Un 4 baies commence aux alentours de 300 euros (je n’évoque ici que les NAS prévus pour les disques de 3″5), les 6 baies sans doute vers les 600 euros.
Il est à préciser que ce prix n’inclut évidemment pas les disques durs.

L’option du Homemade NAS s’est vite montré plus avantageuse pour mes besoins.
Les NAS commerciaux étant déjà munis d’un système, ce n’est naturellement pas le cas pour un NAS sur mesure !
Il a donc fallu arpenter le net pour trouver le système adapté à mes besoins, et je me suis arrêté sur un système Open-Source.
En effet, mon choix s’est arrêté sur FreeNAS, spécialement conçu pour le partage de fichiers à partir de machines physiques ou virtuelles à travers le réseau.

Après quelques recherches, voici la liste des composants que j’ai constituée :

Boitier : Lian-Li PC-Q25 Carte mère : ASRock QC5000-ITX/PH  Alimentation Corsair VS350 – 350W
155272 LD0001775915_2 206117
Crucial Ballistix Tactical DDR3 4 Go PC12800 Silverstone Câble CP06 / 4 SATA NZXT Câble 4 SATA coudés haut
187627 148386 120175
Asus U3S6 – PCI-Express 4x vers USB 3.0 / SATA III 4 x Western Digital WD Red – 3 To Clé USB Kingston DataTraveler 100 G3 16 Go 
99917 182674 215731

Sans chercher les meilleurs affaires du net, on arrive à un total de 330 euros environ pour un NAS maison de 6 baies en SATA III (sans les disques évidemment) :
Si la carte mère présente déjà 4 ports SATA III, l’ajout de la carte Asus U3S6 en PCI-E permet d’en avoir deux de plus.
Le choix de la carte mère s’est justement fait selon trois gros critères, le nombre de ports SATA III, la consommation du processeur, ici de 15W et le refroidissement de ce dernier, passif. Sans être un as dans le choix de l’alimentation, j’ai opté pour une Corsair certifiée 80 PLUS qui permet entre autre et sans entrer dans les détails, une économie d’énergie.
Il est suggéré d’utiliser 8 go de RAM pour FreeNAS, mais l’ayant remarqué trop tard, je n’ai pris qu’une barrette. Je verrais plus tard si c’est vraiment nécessaire.
Pour les disques, le choix de Western Digital par habitude de consommation, et les « Red », conçus spécialement pour NAS.
Finalement, une bête clé USB de 16 go pour le système FreeNAS : on boot sur la clé.

La machine montée, place à la préparation du système :
Nous préparons donc un premier media qui servira d’installeur. Ça peut être un CD ou une clé USB, à ne pas mélanger avec la clé USB utilisée pour booter le système.
A noter qu’on peut installer FreeNAS sur un disque dur, mais que ce dernier ne pourra pas être utilisé pour autre chose que le système.
Un simple utilitaire comme Win32DiskImager permet de préparer la clé d’installation.
J’ai, dans mon cas, rencontré un premier problème lors de l’installation. En effet, il ne semble pas possible d’installer FreeNAS en utilisant une clé sur un port USB3. De plus, la marque / taille de la clé joue apparemment beaucoup sur la compatibilité.
Limité en ports USB2, un petit HUB a réglé le problème : vive FreeBSD dont le noyau intègre les drivers.

On boot donc sur la clé d’installation et on se sert de la seconde qu’on a prévu dans le matos pour y installer notre système.
À noter qu’il est possible de faire un miroir de l’installation en sélectionnant 2 medias.
Un mot de passe sera également demandé pour le compte root et je vous conseille de faire au plus simple : le clavier est en qwerty à ce stade.
Il sera tout à fait possible de le changer dans les minutes qui suit l’installation.

FreeNAS01 FreeNAS02
FreeNAS03 FreeNAS04


Aucun commentaire pour le moment.

Ecrire un commentaire